Mobilité : Quel est l’impact des vélos et des trottinettes électriques à Bruxelles ?

Les vélos et trottinettes électriques ne cessent d’augmenter dans les rues de Bruxelles.

Les systèmes de mobilité partagés ont souffert, malgré la mise en œuvre de mesures sanitaires strictes mais reprennent du poil de la bête à l’heure actuelle. – Photo de Magda Ehlers provenant de Pexels

Aujourd’hui, on compte près de 5000 véhicules de micro-mobilité en partage à Bruxelles. Sortie de la crise sanitaire Bruxelles est-elle la capitale de la micro-mobilité ?

Suite à la hausse des véhicules de micro-mobilité la ville se retrouve dans une situation où il faut mettre en place des mesures afin d’adapter ce nouveau type de mobilité. Ces deux dernières années on a vu apparaître dans la ville une multitude d’opérateurs qui permettent la location de vélos ainsi que de trottinettes électriques. Lors du déconfinement dernier, il a été remarqué que beaucoup d’usagers ont délaissé les transports en commun pour des raisons sanitaires.

Moped = scooters et scooters = trottinettes. Donc quasi 3500 trottinettes en partage à Bruxelles – Image provenant de Thiry Camille – Bruxelles Mobilité

Bruxelles a beaucoup entrepris dans la mobilité douce avec la création de plus de pistes cyclables. Grâce à la mise en place du plan régional de mobilité nommé Good Move. La capitale européenne est devenue un endroit très important pour les entreprises de micro-mobilité.

Les citoyens mécontents

On remarque aussi que souvent à Bruxelles beaucoup de trottinettes de location sont vandalisées. La gêne occasionnée est due au fait qu’elles sont mal garées. Car aujourd’hui peu de systèmes de parking sont mis en place.

2021 sera-t-elle une année de vraie transition pour une mobilité plus douce à Bruxelles ?