Les applications de décryptage : solution contre le greenwashing cosmétique ?

L’apparition de logiciels dans le domaine de la beauté, une révolution qui permet de décrypter les étiquettes ! Comment ne pas se tromper si l’on se fie habituellement au label/packaging ?

Application mobile et gamme de produits cosmétiques. Image par pmvchamara .com de Pixabay

Stop aux techniques de marketing ! Comme le souligne l’article de la RTBF, Il existe des applications telles que Yuka ou Inci Beauty qui permettent de scanner un produit et d’en découvrir les ingrédients. Bonne solution ? Pas sûr ! Primo, ce ne sont pas des experts qui établissent les analyses/notations et, selon l’application, le système de cotation diverge. Secundo, des éléments importants ne sont pas pris en compte comme la fabrication, la certification, le marketing, l’impact environnemental, le dosage par ingrédient et le cycle de vie. De plus, ces dernières manquent de transparence sur leur identité et financement.

Progrès des applications cosmétiques

Depuis peu, on trouve des applications plus fiables car payées par les consommateurs. En outre, les analyses sont faites par des biologistes spécialisés dans l’impact des cosmétiques sur la santé, l’environnement et la composition des produits. D’autres experts analysent la communication des marques. À l’avenir, les emballages, les labels ou encore la provenance des ingrédients seront également évalués. Par exemple, » Mireille » qui selon Voici, compte déjà « 7 500 abonnés » dont le financement est transparent, préserve ainsi la neutralité.

On évolue lentement vers un monde meilleur pour l’industrie cosmétique, mais le chemin est encore long !