Pourquoi nos habits sont si difficiles à recycler ?

© vuk8691 – Getty Images/iStockphoto

Le recyclage textile à la traîne

À cause du phénomène de fast fashion, le renouvellement des garde-robes est très fréquent. Beaucoup de vêtements achetés signifient beaucoup de vêtements jetés et très peu recyclés.

BBC a annoncé en 2017 que 85 % des 37 kg de vêtements jetés par an, par américain, est soit brûlé, soit mis en décharge. Seuls 13,6 % sont recyclés à cause de la composition complexe des tissus.

En effet, les habits sont en général fabriqués avec beaucoup de matériaux différents: polyester, plastique, fer, fibres, … Qui sont difficiles et lents à séparer manuellement. Le tissu doit aussi passer par un processus d’extraction du colorant. C’est un travail chronophage, ne pouvant être fait que par une main d’œuvre expérimentée.

Que deviennent les pièces après le processus ?

Le recyclage de matière à matière est rare. Soit moins d’1 % de la quantité recyclée en 2015. Les vêtements usagés sont plutôt recyclés en mousse d’isolation ou d’autres matériaux divers.

Les associations et magasins auxquels on peut donner les pièces usagées reçoivent beaucoup trop de dons. Ceux-ci doivent trier les dons et choisir entre garder ou jeter. Ce qui ramène toujours au même problème de déchets.

Si le processus de recyclage est compliqué à développer, peut-être que pour l’instant nous ne devrions pas nous concentrer sur celui-ci, mais plutôt sur notre consommation d’habits. Aucun moyen n’est plus simple que faire attention à ce qu’on achète pour mieux contrôler ce qu’on jette.